Lost Odyssey

05 avril 2013

Présentation.

 

wall_lostodyssey_001[1]

¤ Ohayo ¤

Comme tout blog qui se respecte, je pense qu'une présentation s'impose afin de savoir à qui vous avez à faire mais aussi pour savoir ce que vous pourrez trouver en visitant mon blog. C'est la première fois que je créé un blog sous cette plate-forme, soyez donc indulgent vis à vis de l'esthétique. Je vous demanderais également d'être sympathique sur l'aspect orthographique de mes articles (les fautes sont je pense minime mais pas inexistante pour autant).

Pour entrer dans le vif du sujet, je m'appelle Jimmy, j'ai 27 ans et je suis à la recherche de tout un tas de chose (travail, connaissance, info, découverte etc.), tout commentaire, proposition ou prise de contact est donc bienvenue dans mes commentaires (qui sont modéré soit dit en passant).Comme le blog peu le laisser entendre, je suis passionné d'un univers virtuel tel que les jeu-vidéos, les manga/animé et les séries/films. J'aime également écrire des fictions d'un genre fantastique mais pas que (j'écris beaucoup dans la majorité des articles que je rédige sur les forum ou site).

Faire une liste de ce que j'aime est un poil compliquer car il y à beaucoup de chose dans ces univers là qui me touche et que j'aprécie, cependant vous les découvrirez au fur et à mesure dans ce blog au travers de différent articles.

Je tien à préciser que la majorité des articles qui seront présent sont ma propre création (même si je prend mes sources sur différents site), je remanie toujours ce que je lis mais n'exclue jamais la source de mes informations, toute fois, si cela venais à arriver, un message (gentil de préférence) dans mes commentaire suffira à rétablir l'erreur commise). Les images qui seront présente sont rechercher sur google, je n'en mettrais donc pas vraiment la source puisqu'il est assez difficile de savoir qui est le créateur de la dit image.

J'en ai maintenant fini avec ma présentation, attendez vous toujours à avoir des articles longs, avec certes quelques fautes par ci, par la mais jamais (ou très très rarement) de langage sms car je déteste ça.

Je vous souhaite une agréable visite sur mon blog, en espérant qu'il vous plaira.

Posté par Jansen à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Lost Odyssey ... Késako ?

medium_lostodyssey

¤ Ohayo ¤


Lost Odyssey ... Certains connaissent ce nom, d'autre se demanderont surement pour il apparait si souvent (rassurez-vous, il apparaitra moins par la suite). Bien que ce soit le titre d'un jeu vidéo sur Xbox360, il signifie également un nom de fiction que je suis entrain d'écrire. Cherchant désespérement un nom pour ce blog qui concorderais plus où moins bien avec le type de fiction que j'aimerais faire ... j'ai réussi à en trouver un qui me plaisais et qui n'étais bien sur pas pris. Ce nom peux donner suite à un nom français, L'odyssée Perdue, admettez que le nom français sonne ... moins bien que l'original, c'est pourquoi je garderais celui-ci pour ma fiction.

Mise à part cette idée de fiction, il interprête donc l'histoire du jeu-vidéo sur Xbox360 sortie en décembre 2007 au pays du soleil levant (comprener Japon) et en février 2008 pour la zone occident (USA et Europe). Sortie des studios à petit budget Mistwalker et conçue par Hironobu Sakaguchi, Lost Odyssey est un RPG (Rôle Playing Game) au tour par tour comportant 4 DVD, ce qui en fait une bonne espérance de vie (environ 35H de jeu en ligne droite).

NOTE : Les paragraphes qui vont suivre font offices de petit test personnel concernant le jeu, si cela ne vous intérésse pas, vous êtes prier de vous rendre en bas de page et de passer sur un autre article.


L'histoire du jeu vous met au commande d'un mercenaire plus ou moins amnésique du nom de Kaim Argonar qui détient un étrange pouvoir ... celui de l'immortalité. Vous prenez donc place avec cette étrange personne dans une scène tout aussi étrange elle aussi puisqu'il s'agit ni plus ni moins d'une guère entre deux région sans réellement en savoir d'avantage pour le moment (si ce n'est que par la beauté graphique de la scène, vous constaterez que l'un utilise de la magie, l'autre des armes technologique avancé non magique). Après quelques phase de combat pour vous apprendre plus ou moins les rudiment du tour par tour dans le jeu, vous êtes face à une scène post-apocalyptique qui mettre un terme définitif à cette affrontement. C'est alors que votre véritable périble commence !

Bien que l'introduction du jeu puisse être un temps soit peu longue (et peut-être décourager certain), l'ambiance musicale elle, se montre présente et sympathique à écoutant (sans réellement lassitude du moment que vous ne restez pas 3 heure dans une même zone évidement). Le jeu se montre assez linéaire jusqu'à l'arrivé du DVD 2 ou vous serrez légèrement plus libre dans vos mouvements mais pour une courte durée, hélas. La vrai liberté commencera réellement lors du DVD 4 qui débouchera sur les 3/4 des secrets que renferme le jeu. Comme tout RPG qui se respecte, le jeu est parsemée de plusieurs quêtes annexe généralement réalisable sur le moment du jeu (comme des mini-jeu) mais certaine se font également tout au long de l'aventure voir ne se débloque que vers la toute fin du jeu (ou par DLC).

LO - Perso

Le jeu en lui même ne pose pas de réel difficulter, il est inutile de rester des heures dans une zone pour faire du "leveling" (technique qui consiste à enchainer les combats pour monter le niveau de vos personnages) car le taux d'expérience accessible tout au long du jeu (hormis dans les zone de fin) se trouve réduit lorsque vous atteignez un seuil de niveau. En effets, vos personnage ne sont dotée que de 100 points d'expérience à acquérir pour augmentez d'un niveau (insuffisant pensez-vous ? Pas vraiment). Arrivé au seuil du niveau de la zone, votre gain d'expérience se retrouve à 1 ou 2 pour chaque combat éffectuer, ceci permet donc de garder une certain équité dans les niveau de personnage. Chaque zone de fin se comporte généralement de Boss et d'événement vous en disant plus sur votre périple.

Au fil de votre aventure vous accederez également à des "rêves" fait par Kaim, il s'agit en réalité de souvenir qui concerne ses 1000 ans d'existance qui peuvent se matérialisé sous différente forme, soit lorsque vous dormez dans des endroits précis, soit lors de certain conversation avec des personnages se situant dans les villes. Il est extrêment difficile de tous les obtenirs des le départ. Le jeu comprend un système de new game + qui vous permettra de refaire le jeu d'une façon ... différente.

Pour conclure cette article, voici ni plus, ni moins que le trailer de lancement du dit jeu.

Lost Odyssey Launch Trailer


Posté par Jansen à 20:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2013

AMV : FF7 - Still More Fighting

ff7 lbp

¤ Ohayo ¤


Pour casser un peu le rythme de mes long texte, voici un petit article avec à la clé, un AMV (Animation Music Video) sur le thème musicale "Those Who Fight Further" venant tout droit de Final Fantasy VII. Le dit AMV dure dans les 4:40 minutes et vous en met plein les yeux en abordant des scènes du film "Final Fantasy VII - Advent Children" et du jeu "Final Fantasy VII - Dirge of Cerberus".

Still More Fighting (Those Who Fight Further)

NOTE : Chercher des vidéos sur Dailymotion m'orripile au plus haut point (je ne trouve jamais ce que je cherche, je préfère Youtube), leurs système de recherche capte chaque mot ce qui en fait une recherche généralement desastreuses dans ce genre de domaine... Ne vous attendez donc pas à voir régulièrement ce genre d'article (à mon grand regret).

Posté par Jansen à 05:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2013

Ni No Kuni - La vengeance de la sorcière blanche

Logo - Ni No Kuni

¤ Ohayo ¤


Je vous reviens aujourd'hui avec un nouvel article pour vous parler d'un RPG sur PS3 du nom de "Ni No Kuni", jeu dévellopé par les studios Level-5 et le studios d'animation Ghibli (à qui l'on doit de merveilleux film d'animation). Ni No Kuni conte l'histoire touchante d'un jeune garçon nommé Oliver, partie explorer un monde parallèle dans l'espoir de devenir magicien et ressuciter sa mère qu'il vient de perdre (Extrait tiré du site officiel français du jeu).

Au détriment d'une petite demi-heure de jeu un peu molle, vous serez surpris par la découverte du monde enchanté de Ni No Kuni. Décors profond, désign digne d'un film d'animation de Ghibli, des musiques entrainante (bien que parfois hors du contexte), combat en semi-temps réel, voix américaine ou japonaise et le tout sous-titré en français... bref, il reste encore beaucoup de chose à dire pour combler ce jeu d'éloge ... enfin presque.

Image 3 - Ni No Kuni

Comme tout jeux qui se respecte, si on y trouve des qualités, on y trouve également des défauts, bien que j'en soit à quelques heure de jeux au heures ou j'écrit cet avant-gout, j'en ai repérer quelques hein (qui peuvent être gênant selon les personnes évidement). Le jeux dans sa globalité reste donc presque parfait (comme dit plus haut) mais lors de certaine scène de dialogue, nous avons droit à quelques sous-titre légèrement trop long, ce qui fausse légèrement la compréhension si la personne qui joue n'est pas rapide au niveau de la lecture (comme moi, un peu), il est donc parfois difficile de comprendre et de lire certain sous-titre à cause de cette effet de longueur (et je ne vous parle pas du fait de certain mot qui, parfois, peut vous faire relire la phrase et donc, vous faire perdre encore plus de temps). L'autre point plus ou moins négatif que j'ai remarquer réside dans le fait que le début reste lent à se mettre en route, ce qui peu faire décrocher le joueur et lui faire penser que nous avons un jeu sans intêret, ce qui est loin d'être le cas. Le style du jeu quant à lui reste assez enfantin et basique (Vous incarnez un enfant qui vient de perdre sa mère et qui va tenter de devenir magicien puis de sauver l'autre monde dans le but de ressuciter sa mère), néanmoins, il reste truffer d'élément et de scène accrocheur qui, parfois, vous ferra oubliez votre objectif pour partir accomplir d'inombrable quêtes annexe ou de terrible chasse aux monstre...

Image 2 - Ni No Kuni

Graphiquement, le style de jeux peut-être déroutant car il est totalement différent d'un RPG traditionnel (comme Final Fantasy XII, pour ne citer que lui), c'est un travail graphique qui reste dans l'optique d'un film d'animation, jolie à regarder, à entendre et ou l'on prend plaisir à jouer une fois qu'on est vraiment bien installer. L'univers en généralement est vaste, détailler et profond, d'ailleurs on remarquera à l'arriver dans le nouveau monde que le paysage que nous voyons ne fait pas office de fond incérer comme on peu le voir parfois, c'est réellement une phase intégrante du jeux en lui même, quant aux combat, ils restent graphiquement lié a la même base graphique que le jeu, ce qui fait donc des phase de combat fluide et dynamique.

Comme je le disais vaguement plus haut, le contenue du jeu est vague et diversifié. Si au début du jeux vous n'avez accès a rien, les fonctionnalité vont se débloquer au fur et à mesure et ce très rapidement. Le concept reste cependant simpliste et facile à utiliser (rappellez-vous qu'il s'agit d'un jeu que les enfants peuvent faire), chaque phase est accompagné d'un tutorial bien expliquer, bien qu'un peu enfantin par moment (mais on dira que c'est la magie du jeu qui veux ça). Un autre point qui reste assez déroutant, c'est le fameux livre du magicien, immensément grand mais optionnel à lire (fort heureusement car il est très long), ceci dit, pour quelqu'un souhaitant s'intérèssé à bien plus que la trame scénaristique, il est fait pour vous.

Image 4 - Ni No Kuni

Pour ma part, je n'en suit qu'a 3H de jeux environs, j'ai exploité tout ce qui était possible de faire au stade au j'en suis (Quêtes annexe, chasse), le jeu aide pas à pas et vous avez parfois l'impression d'être en immersion, non pas dans un jeu mais dans un film d'animation, en effet, lors de certains passage de jeu, on s'imagine très facilement ce genre de scène figurant dans un film des studios Ghibli (peut-être suis-je le seul à ressentir ceci après tout).

Si vous lisez ces dernières ligne, sachez que je vous félicite d'être arriver au bout de cet aperçu de Ni No Kuni - La veangence de la sorcière blanche, fait par mes soins. Je vous laisse avec le trailer de lancement US, sans sous-titre (pour le moment).

Ni no Kuni : Wrath of the White Witch - Trailer de lancement

Posté par Jansen à 04:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2013

Dungeons & Dragons - Neverwinter [MMO PC]

Neverwinter

¤ Ohayo ¤

Me revoici de retour avec un article parlant d'un jeu beaucoup plus récent, il s'agit d'un MMO que beaucoup de gens attendent, j'ai nommée "Dungeons & Dragons - Nerverwinter". Ne connaissant pas tellement la licence, il est très difficile pour moi de vous conté sont passé au travers des différents titre paru à ce jours en tant que simple RPG occidantaux, cependant, aimant tester moult MMO, je me suis tourner vers celui ci lorsque je l'ai aperçu en kiosque avec son magasine "Jeux Vidéo Magasine". L'ayant acheter 4.90€, cette version me permet donc une installation d'environ 1GO (utile pour les faible connexion comme moi) mais aussi d'avoir un code me permettant d'avoir un petit pack du débutant en jeu (encore faut-il trouver comment l'activer ce fichu code !).

Une fois n'est pas coutune dans l'univers d'un MMO, installation, mise à jour, création de compte, bref le grand tradionnel qui ne vous prendra que quelques minute. Il faut savoir que le jeu est sortie de sa phase bêta fermé depuis fin avril, soit à peine deux semaine et de part son coté "Free to Play", il séduit énormément les joueurs. Comme beaucoup de jeux en free to play, Neverwinter n'échape pas à la règles, pour continuer à vivre, des magasins virtuel en ligne sont disponible contre vos quelques précieux euro, pour les plus impatient d'entre vous. Pour les plus patient, vous aurez l'occasion d'avoir accès aux même privilège d'objet en boutique au travers de cristaux, qui eux, peuvent également s'acheté avec des euros mais qui se gagne également de différentes façon (quête journalière, donjons spéciaux etc..), que du bon en soit.

Lorsque nous parlons de MMO, les gens ont une image bien définitif de la façon de jouer, sachez que Neverwinter lui, fait exception à la règles puisque la souris ne vous servira pas à grand chose, si ce n'est qu'à viser vos ennemis ou à vous promener dans les menus. Le MMO arpentant le coté "Hack & Slash", vos combat nécéssiterons l'utilisation du clavier ou bien d'une manette, selon votre façon préféré de jouer. La configuration reste basique mais elle adopte le coté américain concernant les touches du clavier (comprenez le mode QWERTY), un peu destabilisant pour certain mais vous pouvez optez pour un changer de clavier en jeu via le raccourcis clavier "MAJ + ALT" qui le basculera dans ce mode, ou bien de changer manuellement vos touche si vous les connaissez suffisament. L'interface devient également modelable, ainsi vous pouvez disposer l'affichage comme bon vous semble.

Concernant le jeu en lui même, c'est physiquement beau et la configuration du pc n'est pas très ... gourmande si vous comptez y jouer. L'interface pour la création de vos personnages (Qui vous permet de choisir entre 6 races) reste très ouvert, soit vous choisissez une configuration sommaine, soit vous avez l'oppurtunité de modifier vous même l'intégralité physique de votre personnage, a vous de voir ensuite vers qu'elle disciplines l'orienté. La suite de la création ne joue pas sur le gameplay du jeu, cependant, ils vous sera très utile si vous avez une attirance pour le coté RP, d'ailleurs, avant d'entré réellement dans le jeux, vous pourrez également entrée une biographie pour votre personnage (modifiable à tout moment dans le jeu). Cependant, on criera facilement au scandal pour le manque de création de personnage qui reste limité à deux emplacement (les autres étant financièrement payant).

Une fois en jeu, vous aurez à consacrer du temps à la modification de quelques touches afin de prendre vos repère mais cela arrive vite, vous aurez donc droit à vos première quête d'initiation, ce qui vous servira de prélude à l'histoire du mmo. On constatera (et regrettera ?) l'absence de serveur entièrement français, ces dernier sont cependant internationnal mais 99% (pour ne pas dire 100%), utilise l'anglais pour correspondre, vendre, achetez ou encore trouvez un groupe (bien que l'anglais soit basique, cela peut parraitre difficile au début). On notera aussi la difficulté de pouvoir correspondre par chuchotement avant le niveau 15 d'un de vos personnage, ce qui est bien dommage.

Le gros point fort de ce jeu, reste (comme beaucoup de mmo diront certain), le contenu accessible mais également la communauté de joueur (qui la, sera différencier facilement entre les français et les gens d'autre régions), en effet, a partir du niveau 15 de votre personnage vous aurez l'occasion d'utiliser le mode de création "The Foundry" qui vous permettra de créé vos carte de jeux avec vos quêtes, vos son, vos PNJ mais encore plein d'autre choix (que je n'ai pas explorer puisque je débute à peine l'aventure). The Foudry met donc à disposition de la communauté un large panel de créativité que vous pourrez partager avec n'importe qui (si j'ai bien compris son fonctionnement), des notes pourront donc être attribuer à votre créations ce qui avisera les joueurs en manque de quêtes ou d'action de trouver du réconfort dans un contenu quasi inépuisable.

Pour conclure ce long article de jeux, on regrettera donc l'absence de doublage intégrale des quêtes (car oui certaine quêtes sont doublé en français), d'un serveur français (pour les non anglophones) mais aussi la contrainte de deux personnages créable ou encore de ne pas pouvoir chuchoter avant le niveau 15 de votre personnages. Le jeux vous semblera peut-être confus au début mais une fois le prologue passer et la premiere vrai mission du jeu effectuer, vous aurez assimiler les rouages et serez peut-être même accro...

Posté par Jansen à 14:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,